LA VOIX DES EMPRUNTS RUSSES

Association Nationale des Porteurs d' Emprunts Russes
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Bourse et les Français - LE FIGARO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
B.Talvadit
Secrétaire


Date d'inscription : 10/11/2006
Nombre de messages : 28

MessageSujet: La Bourse et les Français - LE FIGARO   21.04.08 12:26

Pourquoi les Français se méfient de la bourse ?
17/04/2008
Historiquement perçue comme un lieu d'immoralité, la Bourse attire depuis vingt ans un nombre croissant de Français. Retour sur une relation complexe nourrie d'argent et de religion.
Scandales du Panama, emprunts russes… Les errements qui ont éclaboussé le monde de la finance résonnent encore à l'oreille des Français. Plus récemment, l'affaire Kerviel et la perte de près de 5 milliards d'euros enregistrés par la Société Générale n'ont pas incité les Français à placer leur épargne sur les marchés financiers. «La Bourse est souvent perçue comme un lieu immoral où des personnes peu dignes de confiance s'enrichissent sur le dos des petits épargnants», explique Jeanne Lazarus, coauteur avec Damien de Blinc de «Sociologie de l'argent». Un atavisme français qui prendrait sa source dans la religion. Souvent opposés, les modèles catholiques et protestants expliquent alors cette méfiance vis-à-vis de l'argent. Pour les catholiques, le simple fait de placer son argent était au moyen-âge immoral. La religion protestante aurait à l'inverse jouer un rôle de catalyseur de l'économie alors que l'activité professionnelle était perçue comme une tâche à accomplir sur Terre par les hommes. Argent et religion ne font donc pas bon ménage dans la religion catholique. «Si les pratiques religieuses ont diminué, il semble qu'il reste un fond de morale. Ainsi, la Bourse est vue comme le lieu d'un libéralisme échevelé dont les conséquences sont l'exploitation et éventuellement la misère», poursuit Jeanne Lazarus. Cette défiance quasi héréditaire semble pourtant en contradiction avec les chiffres dernièrement publiés par la TNS-Sofres. En effet, selon l'institut de sondage il apparaît que depuis une vingtaine d'années, le nombre de Français plaçant leur argent en Bourse progresse (3.7 millions en 1982 contre 6.7 millions fin 2007).
---------------------------
Commentaires :
Vermondois : C'est la mémoire collective des Français qui empêche le retour
Comme je le disais hier, depuis l'affaire des EMPRUNTS RUSSES non encore remboursés en ce début de 2008 , c'est la mémoire collective, marquée par cette dette d'Etat d'un pays la RUSSIE a qui nos grand'parents avaient confiés leurs économies, et non remboursée à ce jour, marque les esprits. Depuis le début de l'année, de nombreux députés ont déposés une question écrite au gouvernement de Nicolas SARKOZY pour lui demander quand ce probléme serait enfin résolu. La Russie regorge maintenant de centaines de milliards : un pays ne peut renier sa signature ni ses emprunts d'Etat. Le jour ou ce probléme sera réglé, les français auront de nouveau confiance dans la Bourse
Revenir en haut Aller en bas
http://empruntsrusses.canalblog.com
 
La Bourse et les Français - LE FIGARO
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le chartisme : Méthodes et stratégies pour gagner en Bourse
» Sur François PEROL...
» Bourse Tremplin Emploi
» conformité aux normes françaises et européennes
» CORRIGER VOTRE FRANÇAIS OU ECRIRE EN ARABE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA VOIX DES EMPRUNTS RUSSES  :: La Voix des Emprunts Russes - Association Loi de 1901 - La Voix des Emprunts Russes :: SECTION XXII - Revue de PRESSE - Articles de la Presse traitant des emprunts russes-
Sauter vers: