LA VOIX DES EMPRUNTS RUSSES

Association Nationale des Porteurs d' Emprunts Russes
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Déja en 1999 la réponse au député Michel TERROT est éloquente

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Trelon
Groupe des 50 membres les plus actifs en 2009-2010
Groupe des 50 membres les plus actifs en 2009-2010


Date d'inscription : 28/01/2007
Nombre de messages : 54

MessageSujet: Déja en 1999 la réponse au député Michel TERROT est éloquente   12.08.08 15:37

11ème législature
Question N° : 29129 de M. Terrot Michel
Ministère interrogé : affaires étrangères
Ministère attributaire : affaires étrangères
Question publiée au JO le : 03/05/1999
Réponse publiée au JO le : 28/06/1999
-----------------------------------------
Rubrique : politique extérieure
Tête d'analyse : Russie
Analyse : emprunts russes. remboursement
-----------------------------------------
QUESTION : M. Michel Terrot attire l'attention de M. le ministre des affaires étrangères sur le courrier adressé le 1er février dernier à la Douma russe par le procureur général de Russie - qui a démissionné le jour suivant pour des raisons de santé - et à travers lequel il relève que la Banque centrale russe (BCR) aurait placé quelque 50 milliards de dollars (300 milliards de francs) sur les comptes offshore d'un établissement financier de Jersey. Cettes société, créée en 1991, aurait été utilisée pour cacher certains fonds aux créanciers étrangers pour le cas où la Russie aurait fait défaut de sa dette, ce que l'actuel président de la BCR ne dément pas. Devant ces affirmations, il lui demande si les négociations menées par la France dans le cadre du remboursement des titres russes n'ont pas été faussées et si l'indemnisation accordée de 400 millions de dollars ne mérite pas d'être remise en cause.

REPONSE : L'honorable parlementaire a bien voulu appeler l'attention du ministre des affaires étrangères sur les accords franco-russes des 26 novembre 1996 et 27 mai 1997, par lesquels la France et la Fédération de Russie se sont engagées à régler définitivement le contentieux des emprunts russes et des spoliations subies avant le 9 mai 1945. Acquis au terme de longues négociations, ces accords constituent le résultat le plus favorable qui pouvait être obtenu au profit des porteurs français d'ancien titres russes. La Russie respecte aujourd'hui ses obligations contractées au terme des accords de 1996 et 1997 et la France n'entend pas rouvrir ce contentieux.
Revenir en haut Aller en bas
 
Déja en 1999 la réponse au député Michel TERROT est éloquente
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» réponse apportée à une "brebis égarée" qui nous a contacté en MP, revenue depuis dans le droit chemin ...
» comment la Grande bretagne a bradé ses réserves d'or en 1999 ?/ révélations
» julie59 : Demande une réponse urgente SVP
» Courrier a l'inspection du travail [réponse de leur part]
» Avis de Réponse à Top-Placement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA VOIX DES EMPRUNTS RUSSES  :: La Voix des Emprunts Russes - Association Loi de 1901 - La Voix des Emprunts Russes :: SECTION III - Informations générales ................................................cliquez ICI-
Sauter vers: