LA VOIX DES EMPRUNTS RUSSES

Association Nationale des Porteurs d' Emprunts Russes
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 "Le déficit sera couvert à l'aide des emprunts", affirme Mme Orlova

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alcide
Groupe des 50 membres les plus actifs en 2009-2010
Groupe des 50 membres les plus actifs en 2009-2010


Date d'inscription : 24/10/2008
Nombre de messages : 57

MessageSujet: "Le déficit sera couvert à l'aide des emprunts", affirme Mme Orlova   03.07.09 12:11

Le vice ministre russe des Finances Alexeï Pankine a reconnu hier que la Russie était prête à faire son entrée sur le marché des crédits extérieurs, citant parmi les créanciers éventuels la Banque mondiale, la Banque européenne pour la reconstruction et le développement, la Banque européenne d'investissements et Nordic Investment Bank.
Si nous avions encore quelques doutes sur la volonté affichée du gouvernement de M. Medvedev de lancer prochainement des emprunts d'État internationaux, nous voilà maintenant informés!
Compte tenu des graves répercussions sur la vie économique de la planète, tous les partis politiques nous rebattent les oreilles avec la" moralisation nécessaire" de la vie financière, etc. etc..
Est bien qu'ils commencent par résoudre le cas le plus ancien de spoliation et véritablement emblématique qui se perpétue dans l'indifférence quasi générale.
Nous attendons toujours que soit pris en compte notre revendication légitime, le respect des engagements pris par la Russie sur chaque titre que nous possédons : le paiement.
Il est choquant de mettre en parallèle toutes ces déclarations de bonnes intentions, le mépris dans lequel on nous tient et la volonté affichée par la fédération de Russie de nous refaire le coup des "emprunts russes" par le circuit officiel des plus grandes banques internationales !
scratch

La Russie aura bientôt épuisé son Fonds de réserve (Kommersant)

MOSCOU, 1er juillet - RIA Novosti. Le déficit du budget 2010 a dépassé le cadre prévu et se chiffre actuellement à 6-8% du PIB, ont annoncé hier l'assistant du président russe Arkadi Dvorkovitch et le vice-ministre russe des Finances Dmitri Pankine, lit-on mercredi dans le quotidien Kommersant.
Compte tenu d'un tel déficit, le Fonds de réserve que le gouvernement envisageait de dépenser d'ici 2011, sera épuisé à la mi-2010, préviennent les experts. La Russie est disposée à contracter des emprunts auprès du FMI et de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement, qui restent pour le moment relativement peu chers. L'année prochaine, quand le Fonds de réserve sera vide, personne n'octroiera à la Russie d'argent bon marché, alors qu'elle ne pourra pas se permettre des crédits coûteux en raison de l'absence de réserves.
Le pronostic le plus pessimiste du gouvernement en matière de déficit budgétaire en 2010 ne dépassait pas jusqu'à mardi 5,5% du PIB. La raison de la révision à la hausse du déficit n'a cependant pas été rendue publique. La situation actuelle "résulte des modifications du mécanisme de planification budgétaire: on propose aux services et aux ministères de réduire leurs dépenses avec des ordonnances contradictoires allant de "coupez tout " à "ne touchez rien" ou même "augmentez les dépenses sociales".
"Le ministère des Finances se fonde aujourd'hui sur un pronostic du prix moyen du pétrole à 50 dollars le baril. Chaque dollar supplémentaire apportera au budget près de 10 milliards de dollars. S'il s'agit d'un déficit de 8%, aucun Fonds de réserve ne sera en mesure de le combler", indique Tatiana Orlova d'ING Russia. "Le fonds de stabilisation sera épuisé en 2010", prévient Ioulia Tsepliaïeva de Merrill Lynch. Selon elle, le problème réside dans le fait que certaines dépenses budgétaires de 2009 ont été augmentées "temporairement", alors que "les problèmes de l'économie ne se dissiperont pas en 2010". "Nous connaîtrons des années de déficit chronique. Et l'élaboration du budget excédentaire exigera chaque année des prix du pétrole de plus en plus élevés", souligne Mme Tsepliaïeva.

"Le déficit sera couvert à l'aide des emprunts", affirme Mme Orlova. Le vice ministre russe des Finances Alexeï Pankine a reconnu hier que la Russie était prête à faire son entrée sur le marché des crédits extérieurs, citant parmi les créanciers éventuels la Banque mondiale, la Banque européenne pour la reconstruction et le développement, la Banque européenne d'investissements et Nordic Investment Bank.

"Le déficit moyen se chiffrera à 60-65 milliards de dollars dans les années à venir. Et si l'on envisage d'emprunter jusqu'à 10 milliards de dollars en 2010, ces crédits atteindront 20-25 milliards de dollars au cours des années suivantes. Cela ne se soldera pas par un énorme endettement, mais il n'existera aucun fonds pour mettre en oeuvre des projets ambitieux", conclut Mme Tsepliaïeva.
Ce texte tiré de la presse russe n'engage pas la responsabilité de RIA Novosti.
Rian Novosti du 1er juillet: http://fr.rian.ru/russia/20090701/122180809.html
Revenir en haut Aller en bas
 
"Le déficit sera couvert à l'aide des emprunts", affirme Mme Orlova
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "J'enlève les points tout de suite ou j'attends??"
» Erreur sur le forum "Vous n'êtes pas autorisé à afficher cette page"
» #TMCweb3 #politique : Pour #ArnaudMontebourg , "la #République a échoué à unir ses enfants"
» sortez couvert!!!
» Tournée à découvert suite à une greve

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA VOIX DES EMPRUNTS RUSSES  :: La Voix des Emprunts Russes - Association Loi de 1901 - La Voix des Emprunts Russes :: SECTION II -Forum principal concernant les emprunts russes ...................... CLIQUEZ ICI-
Sauter vers: