LA VOIX DES EMPRUNTS RUSSES

Association Nationale des Porteurs d' Emprunts Russes
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ecrivez TOUS au Président Medvedev

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RogeR
Président


Date d'inscription : 09/11/2006
Nombre de messages : 418

MessageSujet: Ecrivez TOUS au Président Medvedev   10.09.09 13:06

Le président russe Dmitri Medvedev s'est livré à une critique virulente de la Russie, pays "arriéré et corrompu" avec une économie "primitive", une "démocratie faible" et un peuple qui "manque d'initiative", dans un article publié aujourd'hui.
Dans cette tribune intitulée "Russie, en avant!" publiée par le quotidien en ligne libéral Gazera.ru, le chef de l'Etat constate que ses concitoyens, vainqueurs des Nazis en 1945, sont "obligés de combattre la corruption et l'état arriéré" de leur pays pour le rendre "moderne et confortable".
"Devons-nous traîner vers l'avenir une économie primitive basée sur les matières premières, une corruption endémique, notre vieille habitude de compter sur l'Etat, sur l'étranger, sur une +doctrine universelle+, sur n'importe quoi sauf sur nous mêmes? La Russie chargée de tels fardeaux a-t-elle un avenir?", s'interroge le président.
Voir l'articla paru dans Le Figaro du 10 septembre 2009
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/09/10/01011-20090910FILWWW00351-medvedev-critique-la-russie.php


Dernière édition par RogeR le 17.09.09 18:17, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
RogeR
Président


Date d'inscription : 09/11/2006
Nombre de messages : 418

MessageSujet: Re: Ecrivez TOUS au Président Medvedev   10.09.09 14:07

LE FIGARO : Commentaires de nos lecteurs (16)
RogeR103869
La Russie, les russes et l'Etranger
10/09/2009
----------------------
Nous ne pouvons qu'applaudir le Président Medvedev lorsqu'il déclare : '''''' notre vieille habitude de compter sur l'Etat, sur l'étranger,''''''
Oui Président la Russie a beaucoup compté sur l'Etranger et en particulier sur la France, pour se moderniser au début du XX° siécle. Nos parents ont souscrits aux emprunts russes dans ce but.
Malheureusement ils n'ont pas encore retrouvés leurs économies car jusque maintenant la Russie trainait un peu les pieds pour rembourser ses dettes.
Mais je sens que vous êtes pragmatique Président. Alors continuez votre raisonnement qui va dans le bon sens : et déclarez :maintenant nous allons aussi indemniser ces étrangers a qui nous devons nos routes, nos ponts, nos chemins de fer, nos villes. Dites aux Russes : nous allons respecter dorénavant notre signature et rembourser les français.
Merçi Président.
Revenir en haut Aller en bas
RogeR
Président


Date d'inscription : 09/11/2006
Nombre de messages : 418

MessageSujet: Lettre électronique envoyée au Président MEDVEDEV   13.09.09 12:21

Lettre électronique envoyée au KREMLIN (
http://eng.kremlin.ru/articles/send_letter_Eng1a.shtml )

Голос РУССКИЙ ДОЛГ ( La Voix des emprunts russes )

Дмитрий Медведев: Россия, вперед!

M. President Dmitry MEDVEDEV ,

For improvement of the image of Russia in the World it is necessary that Russia refunds its debts with the French savers.
In 1996 the Russian Federation commited itself to returning assets claimed by the member states of the Council of Europe. This was a condition of its admission.
Further to the 1996 and 1997 agreements with the French state, the Russian Federation has only paid back 0.5% of its debt to French bondholders.
The holders of russian bonds insist upon a complete and entire settlement on both the interest and the principal owed them by the Russian Federation.
By witholding 99.5% of the amounts which the French public had entrusted to her, Russia has not fulfilled its commitment to the Council of Europe.
Russia is still in default on its pre-1917 debt to French investors, to the tune of 80 billion US$.
Russia only paid 400 million US$ in 1999. No one can trust a country that defaults on its debt and subsequently unilaterally refuses any contact with its creditors.
Ten years ago Russia claimed to be a poor country. Today it is apparent that Russia, a fully fledged member of the G20 (the world's club of the eight richest industralised nations) is a rich country whose natural resources bring in hundreds of billions of dollars in annual revenue. In the summer of 2006 Russia decided to pay its 23 billion US$ debt to the Paris Club of creditor nations ahead of time, and claimed to be debt-free. This is not true.
Russia is still refusing to repay French investors. Therefore: Russia is still in default on 80 billion $ and must not be trusted.
The best thing for Russia is to return to discuss with the French savers to be appropriate of a right compensation.
In waiting of your answer.
Greeting distinguished.

French Association of Russian Bondholders
Голос РУССКИЙ ДОЛГ
La-voix-des-emprunts-russes@orange.fr


Vous approuvez cette action ? Alors pensez à soutenir La Voix des emprunts russes et son indépendance.Cliquez ICI


Dernière édition par RogeR le 31.07.10 16:10, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
folloppe marie-berthe
Groupe des 50 membres les plus actifs en 2009-2010
Groupe des 50 membres les plus actifs en 2009-2010


Date d'inscription : 29/05/2007
Nombre de messages : 9

MessageSujet: Re: Ecrivez TOUS au Président Medvedev   17.09.09 10:36

Apres avoir vu votre message sur l'intervention du Président Russe .J'ai entendu ce matin , la chronique de Monsieur Bernard Guetta sur France Inter qui était sur le mème sujet assez edifiant .Devons nous nous adresser au Président de la Russie pour faire entendre notre voix .
Revenir en haut Aller en bas
RogeR
Président


Date d'inscription : 09/11/2006
Nombre de messages : 418

MessageSujet: Medvedev, 1er opposant à Poutine sur France-Inter   17.09.09 11:40

Nous ne pouvons que remerçier chaleureusement MARIE-BERTHE pour nous avoir communiqué l'information de ce matin jeudi 17 septembre 2009 sur FRANCE INTER dans l'émission de Bernard GUETTA -GÉOPOLITIQUE -
Voici le texte intégral de l'émission de 8 heures 17 :

Medvedev, 1er opposant à Poutine
Tout commence il y a une semaine, jeudi dernier. Ce jour-là, Dmitri Medvedev, le président russe, publie sur le journal en ligne Gazeta.ru une critique de l’état de son pays comme aucun opposant n’en a jamais faite. A le lire, l’économie y est « primitive », la démocratie « faible », le Caucase « instable ». La crise économique mondiale a montré, écrit-il, que « les choses ne vont franchement pas très bien » dans une Russie qui n’a pas réussi,à « se débarrasser d’une dépendance humiliante à l’égard des matières premières » et qui demeure « arriérée » et « corrompue ». « Cela prouve, conclue-t-il, que nous n’avons pas fait tout le nécessaire dans les années passées »

On ne saurait mieux dire. Tout cela est parfaitement juste. La Russie est bien celle que décrit, là, Dmitri Medvedev mais, à le lire, on en oublierait presque qu’il la préside depuis le printemps 2008 et que son prédécesseur, Vladimir Poutine, l’homme qui l’avait mis en place parce que la Constitution lui interdisait de briguer un troisième mandat consécutif, avait auparavant dirigé le pays pendant huit ans. Ce que Dmitri Medvedev dénonce dans cet article, c’est la politique menée par Vladimir Poutine, aujourd’hui devenu son Premier ministre, et la réponse ne se fait pas attendre.

Devant un parterre de spécialistes étrangers de la Russie, Vladimir Poutine assure dès le lendemain, vendredi, qu’il n’y aura pas de concurrence entre Medvedev et lui à la présidentielle de 2012 puisqu’il n’y en avait pas eu en 2008 et que nous nous mettrons d’accord car nous sommes, dit-il, du même sang et sur la même longueur d’onde ». En clair, Poutine décidera en 2012 comme il l’avait fait en 2008. Il est le patron et se présentera dans deux ans et demi mais, mardi, Dmitri Medvedev repart à l’assaut.

Venu répondre aux questions du même parterre de russologues, il commence par se démarquer de Vladimir Poutine sur l’Iran en expliquant que les sanctions sont, certes « peu efficaces » mais « parfois inévitables », dénonce à nouveau la corruption et lance : « Il y a encore peu, je n’envisageais pas de me présenter à une présidentielle mais tel est le destin. C’est pourquoi je n’anticipe rien pour moi-même mais n’exclus rien non plus ». Autrement dit, je n’aurais aucune raison de ne pas me représenter et le destin décidera.

On appellera cela les mystères de Moscou mais, plutôt que de céder aux délices surannés de la kremlinologie, tenons-nous en aux faits. Si Vladimir Poutine n’avait pas fait modifier la Constitution pour se représenter en 2008, c’est tout simplement qu’il ne détenait pas seul le pouvoir mais l’exerçait au nom d’un groupe dirigeant composé de plusieurs courants et qui ne voulait pas le laisser devenir président à vie. Après avoir cherché un successeur venu, comme lui, des forces de sécurité, il avait dû accepter le candidat des jeunes générations du groupe dirigeant, Dmitri Medvedev, qui plaident pour l’instauration rapide d’un Etat de droit. Il y avait eu bataille en 2008 et elle repart de plus belle, ouvrant avec deux et demi d’avance, la prochaine campagne présidentielle.
Revenir en haut Aller en bas
RogeR
Président


Date d'inscription : 09/11/2006
Nombre de messages : 418

MessageSujet: Envoi d'une lettre au Président MEDVEDEV   17.09.09 14:54

Donc Dmitry MEDVEDEV est le candidat des jeunes générations du groupe dirigeant, qui plaident pour l’instauration rapide d’un Etat de droit.
Profitons de ce changement de cap dans la Russie de 2009 pour lui envoyer une lettre, comme le suggére MARIE-BERTHE ci-dessus.
Mais faisons le tous ensemble, groupé autour de La Voix des emprunts russes
Recopiez donc la lettre ci-dessous ( en copié-collé si vous possédez une imprimante) à la main, etc ..... en ajoutant simplement vos nom et prénom et votre ville de résidence.
Envoyez cette lettre AVANT LE 30 SEPTEMBRE 2009 à :
La Voix des Emprunts Russes - BP.222 - 85302 CHALLANS CEDEX.
Dés le 1° octobre nous enverrons toutes ces lettres groupées dans une grande enveloppe, en Recommandé, au Président MEDVEDEV au KREMLIN : -- Moscou, Russie.
Un emprunts russe de 1906 - 5% sera joint à vos lettres, car il est possible que M.Dmitri MEDVEDEV, comme beaucoup de russes, n'ait jamais vu un emprunt russe.
Si vous avez un probléme : cas de force majeure, imprimante en panne, etc.... Ecrivez-nous à cette adresse : la-voix-des-emprunts-russes@orange.fr : en indiquant votre nom et votre ville de résidence : nous imprimerons la lettre à votre place, pour la joindre aux autres.
-------------------------------------------------------

Mr ou Mme ...............
code postal . ville : .................

M. President Dmitry MEDVEDEV ,

For improvement of the image of Russia in the World it is necessary that Russia refunds its debts with the French savers.
In 1996 the Russian Federation commited itself to returning assets claimed by the member states of the Council of Europe. This was a condition of its admission.
Further to the 1996 and 1997 agreements with the French state, the Russian Federation has only paid back 0.5% of its debt to French bondholders.
The holders of russian bonds insist upon a complete and entire settlement on both the interest and the principal owed them by the Russian Federation.
By witholding 99.5% of the amounts which the French public had entrusted to her, Russia has not fulfilled its commitment to the Council of Europe.
Russia is still in default on its pre-1917 debt to French investors, to the tune of 80 billion US$.
Russia only paid 400 million US$ in 1999. No one can trust a country that defaults on its debt and subsequently unilaterally refuses any contact with its creditors.
Ten years ago Russia claimed to be a poor country. Today it is apparent that Russia, a fully fledged member of the G20 (the world's club of the eight richest industralised nations) is a rich country whose natural resources bring in hundreds of billions of dollars in annual revenue. In the summer of 2006 Russia decided to pay its 23 billion US$ debt to the Paris Club of creditor nations ahead of time, and claimed to be debt-free. This is not true.
Russia is still refusing to repay French investors. Therefore: Russia is still in default on 80 billion $ and must not be trusted.
The best thing for Russia is to return to discuss with the French savers to be appropriate of a right compensation.
In waiting of your answer.
Greeting distinguished.

signé : ................................


Dernière édition par RogeR le 22.09.09 19:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ecrivez TOUS au Président Medvedev   Aujourd'hui à 2:06

Revenir en haut Aller en bas
 
Ecrivez TOUS au Président Medvedev
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Premier président fixe du Conseil Européen: BINGO! En plein dans le... Bilderberg!
» A tous les visiteurs
» Bonjour à tous et à toutes, mon histoire , moniteur auto , 22 ans.
» bonjour a tous les collegues
» bonjour à tous/tes - je suis preneuse de conseils -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA VOIX DES EMPRUNTS RUSSES  :: La Voix des Emprunts Russes - Association Loi de 1901 - La Voix des Emprunts Russes :: SECTION II -Forum principal concernant les emprunts russes ...................... CLIQUEZ ICI-
Sauter vers: